« La nuit artificielle »

Tag: All is lost

The Revenant d’Alejandro González Iñárritu

vlcsnap-2016-02-28-18h17m29s124
VANITÉ DES VANITÉS
vlcsnap-2016-02-28-18h18m47s450

Magnifique par sa lumière et la plupart de ses cadres, le dernier film d’A. G. Iñárritu est d’une vanité absolue quand il s’agit de renouveler le film de survie ou de susciter la plus petite émotion sensorielle. Le mariage entre film de survie et film de revanche qu’il propose dès le début laissait pourtant espérer un développement plus original que n’est le film après deux heures trente. Et sans prendre l’originalité pour seul critère, le film déçoit aussi par sa lourdeur explicative.

Lire la suite »

Publicités

All is lost, de J. C. Chandor

Sans titre 7LES DEUX INFINIS
Sans titre 8

En 2011, J.C. Chandor avait tourné Margin Call qui montrait la naissance de la crise mondiale de 2008 à partir des bureaux d’une agence financière, à New York. Le film jouait alors du contraste entre l’ampleur du cataclysme qu’on connaît (échelle mondiale) et la taille du foyer d’où est parti l’incendie (un étage de building américain). On retrouve cet affrontement d’échelles dans All is lost puisque passées les premières minutes du film, qui fonctionnent comme un sas d’entrée dans ce monde étranger qu’est l’océan Indien, une question se pose : Qu’y a-t-il à voir ou à comprendre derrière l’histoire de cet homme, seul sur son bateau ? Lire la suite »

Dix films de 2013

1. LA VIE D’ADELE,
d’Abdellatif Kechiche (France)adele

2. L’INCONNU DU LAC,
d’Alain Guiraudie (France)inconnu3

3. A TOUCH OF SIN,
de Jia Zhang-ke (Chine)

a touch of

4. Mud : Sur les rives du Mississippi, de Jeff Nichols (États-Unis)

5.Django unchained, de Quentin Tarantino (États-Unis)

6.Snowpiercer, le Transperceneige, de Bong Joon-ho (Corée du Sud, États-Unis)
Michael Kohlhaas, d’Arnaud des Pallières (France)

8.The Immigrant, de James Gray (États-Unis)
Inside Llewyn Davis, de Joel et Ethan Coen (États-Unis)

10. Grand Central, de Rebecca Zlotowski (France)
Le Temps de l’aventure, de Jérôme Bonnell (France) *

LE VISAGE DE 2013

Tirer la synthèse d’une année de cinéma est impossible, et d’autant plus pour 2013. Cette année encore le nombre de films a augmenté (plus d’une quarantaine de films par mois) et il est donc quasiment impossible de tout voir. Surtout, et c’est plus intéressant, beaucoup de films cette année ont cherché à tracer un sillon qui leur soit propre, rendant difficile toute tentative de regroupement en catégories distinctes. Lire la suite »