« La nuit artificielle »

Tag: Alfred Hitchcock

1397416_origlarge_confidentially_yours_X09_blu-ray_

(suite…)

Jacques Rancière sur Jean-Luc Godard, Hitchcock et Vertov.

Capture2015-06-21-00h16m27s010

Hitchcock / Vertov / Godard

(à partir de « Le vertige cinématographique : Hitchcock-Vertov et retour », Les Ecarts du cinéma de Jacques Rancière)

Lire la suite »

House of cards – saison 3

Capture2015-03-25-23h03m48s176
GALATÉECapture2015-03-18-22h51m53s194

La fin de la troisième saison de House of Cards confirme que le personnage central n’est pas Frank Underwood mais bien le couple qu’il forme avec Claire, sa femme (ce dont certains épisodes permettaient de douter). Et c’est d’ailleurs cela qui sauve la série. L’intrigue intime permet de contrebalancer le flot potentiellement ininterrompu de sous-intrigues (géo-)politiques qui résulte de l’accession à la présidence, des sous-intrigues loin d’être toujours d’un grand intérêt (voir le début de saison centré sur les relations russo-américaines). A mesure qu’avance la présidence Underwood, le cœur de l’intrigue s’intériorise, ce qui permet de maintenir un intérêt équilibré entre les deux personnages centraux. Si on regarde de près, on découvre d’ailleurs que, dans cette saison, les personnages qui entourent le président et sur lesquels se focalise l’intrigue sont des personnages plus riches d’affects que de force motrice, de capacité d’agir : c’est vrai de Doug Stamper, qui passe l’essentiel du temps à se remettre physiquement et psychologiquement du coup sévère de la fin de la deuxième saison. C’est encore plus vrai de Claire dont le passage au poste d’ambassadrice à l’O.N.U. n’est qu’une étape alimentant passagèrement l’itinéraire de son ambition, itinéraire qui sert ici de fil conducteur. Lire la suite »

Dix films de 2014

1. SILS MARIA,
d’Olivier Assayas (France)
sils-maria-juliette-binoche

2. BOYHOOD,
de Richard Linklater (États-Unis)
vlcsnap-2015-01-28-23h22m32s146

3. LÉVIATHAN,
d’Andreï Zviaguintsev (Russie)
LEVIATHAN SITE VIGNETE_2

4. Bird People, de Pascale Ferran (France)

5. Only lovers left alive, de Jim Jarmusch (Allemagne, Angleterre)

6. Trois cœurs, de Benoît Jacquot (États-Unis)

7. Timbuktu, d’Abderrahmane Sissako (Mauritanie, France)

8. Interstellar, de Christopher Nolan (États-Unis)

9. A most violent year, de J.C. Chandor (États-Unis)

10. Le Vent se lève, de Hayao Miyazaki (Japon)

et aussi : Black Coal, de Diao Yi’nan (Chine) — Deux jours, une nuit, de Jean-Pierre et Luc Dardenne (Belgique) — Under the skin, de Jonathan Glazer (Royaume-Uni)

et : P’tit Quinquin, de Bruno Dumont

et après coup : Eastern Boys, de Robin Campillo

J’ai vu cette année une cinquantaine de films en salles, en comptant ceux vus à Cannes, soit moins du dixième de ce qui est sorti. L’année dernière, 654 films ont été distribués et il est probable qu’il y en a eu au moins autant en 2014. À défaut d’un bilan exhaustif impossible à dresser, il faut plutôt chercher à décrire les impressions qui resteront de cette année. En vrac donc : Lire la suite »

Smoking / No Smoking

vlcsnap-2014-08-10-18h19m56s187 vlcsnap-2014-10-09-22h44m06s226