« La nuit artificielle »

Tag: Abderrahmane Sissako

Dix films de 2014

1. SILS MARIA,
d’Olivier Assayas (France)
sils-maria-juliette-binoche

2. BOYHOOD,
de Richard Linklater (États-Unis)
vlcsnap-2015-01-28-23h22m32s146

3. LÉVIATHAN,
d’Andreï Zviaguintsev (Russie)
LEVIATHAN SITE VIGNETE_2

4. Bird People, de Pascale Ferran (France)

5. Only lovers left alive, de Jim Jarmusch (Allemagne, Angleterre)

6. Trois cœurs, de Benoît Jacquot (États-Unis)

7. Timbuktu, d’Abderrahmane Sissako (Mauritanie, France)

8. Interstellar, de Christopher Nolan (États-Unis)

9. A most violent year, de J.C. Chandor (États-Unis)

10. Le Vent se lève, de Hayao Miyazaki (Japon)

et aussi : Black Coal, de Diao Yi’nan (Chine) — Deux jours, une nuit, de Jean-Pierre et Luc Dardenne (Belgique) — Under the skin, de Jonathan Glazer (Royaume-Uni)

et : P’tit Quinquin, de Bruno Dumont

et après coup : Eastern Boys, de Robin Campillo

J’ai vu cette année une cinquantaine de films en salles, en comptant ceux vus à Cannes, soit moins du dixième de ce qui est sorti. L’année dernière, 654 films ont été distribués et il est probable qu’il y en a eu au moins autant en 2014. À défaut d’un bilan exhaustif impossible à dresser, il faut plutôt chercher à décrire les impressions qui resteront de cette année. En vrac donc : Lire la suite »

Timbuktu, d’Abderrahmane Sissako

Timbuktu 1 timbuktu 2 timbuktu 3 timbuktu 4 timbuktu 5 timbuktu 6
Timbuktu,
d’Abderrahmane Sissako

Timbuktu, d’Abderrahmane Sissako

67e Festival de Cannes – Compétition officielle – samedi 17 mai 2014

Timbuktu d’Abderrahmane Sissako. Compétition officielle – La Licorne – 11h

1 – Que peut une caméra ? C’est la question que pose et à laquelle répond le film d’Abderrahmane Sissako. Que peut une caméra, par exemple, face au fondamentalisme qui cherche à prospérer ? Le « propos » du film (mais peut-on parler de propos ?) n’est pas directement politique, pas seulement politique. Plusieurs histoires ou linéaments d’histoire se croisent : celle d’un père qui tue accidentellement un pêcheur, celle d’une vendeuse qui refuse de porter des gants en plus de son voile, celle d’une femme mi-poétesse mi-sorcière, celle d’un adolescent qui se lance dans le jihad, celle d’un chef jihadiste, etc.

Lire la suite »

67e Festival de Cannes

IMG-20140515-00438C A N N E S Lire la suite »