« La nuit artificielle »

Catégorie: Films

Nocturnal Animals, de Tom Ford

vlcsnap-2017-01-15-22h27m57s349ATTENTION, FRAGILEvlcsnap-2017-01-15-22h27m20s589

Nocturnal Animals, de Tom Ford, n’est pas un film raté mais un mauvais film car c’est dès le projet, c’est-à-dire dès le scénario, que le bât blesse. Après A single man, dont on garde un souvenir vague mais assez plaisant, Tom Ford échoue cette fois à séduire tant l’histoire qu’il raconte et la manière qu’il a de la filmer sont fragiles. « Nocturnal Animals », c’est le titre du livre que reçoit Susan Morrow (Amy Adams en service minimum), galeriste en art contemporain de Los Angeles. Qui dit art contemporain dit monde des apparences, et qui dit monde des apparences dit tromperie et faux sentiments. Je ne pose pas l’équation moi-même, le film s’en charge, d’une manière simpliste, quasi-mathématique, en tout cas acharnée quand il s’agit d’illustrer l’idée sur laquelle il repose.  Lire la suite »

Deux mauvais films américains (Premier contact de Denis Villeneuve et Alliés de Robert Zemeckis)

vlcsnap-2016-12-10-00h46m52s948L’ARBITRAIRE DU SIGNE
vlcsnap-2016-12-10-00h45m00s941

Premier contact de Denis Villeneuve

Si Zemeckis est un mauvais faiseur (voir plus bas, Alliés), Villeneuve est un mystificateur — pour ne pas dire un charlatan. Quelques années après Prisoners, déjà largement sur-estimé, Premier contact est un film de science fiction qui s’installe entre Rencontres du troisième type et Interstellar, mais cherche tellement peu à creuser un sillon qui lui soit propre qu’il se révèle finalement stérile. Au bout d’une heure trente de diversion, dans l’une des plus mauvaises fin qu’on ait vues récemment, le film avoue que ce qu’il raconte est incohérent, ce qui veut dire ici purement gratuit puisque l’incohérence n’est compensée par aucune proposition visuelle à la hauteur.  Lire la suite »

Deux documentaires (Homeland / Swagger)

Homeland : Irak, année zéro d’Abbas Fadhel (France/Irak – 2016)
Swagger d’Olivier Babinet (France – 2016)

Lire la suite »

Planetarium de Rebecca Zlotowski

vlcsnap-2016-11-26-00h33m19s734

Le dernier film de Rebecca Zlotowski est déroutant, tout ce qu’elle entreprend n’y est pas réussi, mais on y trouve une ambition narrative bien supérieure à ce qu’on peut voir par ailleurs. Ça ne suffit pas à en faire un beau film mais justifie qu’on le regarde et qu’on prête au film l’attention suffisante pour essayer de comprendre où quelque chose dysfonctionne. Lire la suite »

Juste la fin du monde, de Xavier Dolan

vlcsnap-2016-09-27-00h12m12s343
DOLAN CONTRE DOLAN (bis)
vlcsnap-2016-09-27-00h14m37s697

Juste la fin du monde, nouveau film de Xavier Dolan, sort deux ans après Mommy dont il est, d’un point de vue esthétique, la suite la plus fidèle. Dans l’intervalle, la mise en scène de Dolan n’a pas changé d’un pouce et semble maintenant faire système. L’adaptation de la pièce de Lagarce confirme en effet la tendance profonde à l’œuvre dans son cinéma qui tend, d’un point de vue formel, à se calquer sur le clip. Le défi qu’il s’est fixé semble en effet de réussir à charger d’une émotion cinématographique la forme qui en est sans doute le plus dénuée. Car à la différence du cinéma dont l’un des projets est de faire éclore l’émotion dans le temps et le mouvement, à partir de l’artifice et de la convention (comme au théâtre) le clip cherche une émotion instantanée et passe pour cela par l’artifice suprême qui consiste à mêler émotion musicale et émotion picturale pour essayer de recréer une émotion cinématographique. Le clip, c’est le régime uniquement commercial de la séduction : la belle image + la musique envoûtante, en un minimum de temps et avec un maximum d’impact. On ne laisse pas écouter, on fait entendre, on ne laisse pas voir, on montre. Voilà le clip, qui bannit l’espace de l’interprétation, le temps nécessaire à la naissance du personnage au théâtre, à l’opéra ou au cinéma.  Lire la suite »