« La nuit artificielle »

Mois : juin, 2015

Un conte de Noël

large_christmas_tale_blu-ray7

Arnaud Desplechin et Emmanuel Bourdieu : Scénario de Un conte de Noël (A. Desplechin – France – 2008)

Séq. 29 & 30. Ext. Boîte aux lettres – Int. Ambulance – Lieu abstrait, quelque part — Jour.

a) D’abord, dans une cour. Un iris presque fermé laisse voir au centre de l’image, Elizabeth qui s’approche vers nous.
Sur l’écran, la 1° journée s’inscrit comme un chapitre en lettres rouges, date et thème :
—–VEND. 22 DECEMBRE – LA LETTRE
Elizabeth ouvre la boîte aux lettres. Il fait froid, soleil d’hiver. Elle porte des lunettes noires, pour cacher ses larmes de la veille.
En insert : une lettre qu’elle ouvre, elle reconnaît l’écriture d’Henri. Lire la suite »

Publicités

Jacques Rancière sur Jean-Luc Godard, Hitchcock et Vertov.

Capture2015-06-21-00h16m27s010

Hitchcock / Vertov / Godard

(à partir de « Le vertige cinématographique : Hitchcock-Vertov et retour », Les Ecarts du cinéma de Jacques Rancière)

Lire la suite »

Jean Gruault

Jean Gruault, Alain Resnais, Nicole Garcia, Roger Pierre

Jean Gruault, Alain Resnais, Nicole Garcia, Roger Pierre

La mort de Jean Gruault, scénariste
(1924 – 2015)

     Aujourd’hui que ce destin est au moins aux trois quarts accompli, qu’en est-il ? Qu’en est-il, cinquante ou soixante ans plus tard, lorsqu’au lieu de regarder vers l’avenir, je me tourne vers le passé ? Etais-je tout à fait le même hier, il y a un an, dix, vingt, trente et plus ? Eh bien, non !

     Je est non seulement un autre, comme dit l’Autre, mais plusieurs. Nous verrons lesquels.

     Les vestiges de mes tribulations passées, objets perdus et retrouvés, souvenirs fugaces, lettres, photos, coquillages, manuscrits, coupures de presse, fiches de paye ou feuilles d’impôts, veilles affiches, vieux bouquins, vieux jouets, vieux pulls, vieux regrets, vieilles maisons, vieux amis, vieilles conneries, si touchants soient-ils, finissent pas me laisser froid. Ils évoquent un disparu (ou deux, ou trois) dont les maigres débris sont éparpillés çà et là dans les mémoires de ceux qui l’ont connu. Je considère ce qu’il en reste dans la mienne avec curiosité, une sympathie mélangée, le détachement de l’archéologue examinant les reliques d’une civilisation oubliée. Cela donne une figure assez vague qui se confond presque, aujourd’hui, avec celle tout aussi imprécise de ce double à qui je prêtais, dans mes premières années, des aventures improbables mais pour moi ni plus ni moins réelles à l’instant précis où j’écris ces lignes (au fait : est-ce bien moi qui les écrits ?) que celles qui me seraient, si j’en crois les témoins (mais doit-on les croire ? ), effectivement arrivées. 

     Le passé n’existe pas. Il faut l’inventer.

(Jean Gruault, Ce que dit l’autre, Paris, Julliard, 1992) Lire la suite »

Femmes du Caire de Yousry Nassrallah

Capture2015-06-18-11h26m26s746RACONTE SHERAZADE, RACONTECapture2015-06-20-19h53m20s052

En voyant Femmes du Caire, je repensais à la structure de Trois souvenirs de ma jeunesse (Arnaud Desplechin – 2015), vu récemment. Si on y réfléchit, les deux films sont effectivement construits sur un principe identique : le ré-enchaînement du présent à des boucles de passé ouvertes puis refermées tout au long du film. Lire la suite »

La Loi du marché, de Stéphane Brizé

Capture2015-06-16-15h01m25s014IMAGE DE FUITE006

La dernière image de La Loi du marché (Stéphane Brizé – 2015) se présente avec une étrange familiarité. On y voit Vincent Lindon marcher sur un parking de grande surface anonyme pour regagner sa voiture. La caméra, qui a commencé à le suivre alors qu’il était encore à l’intérieur du magasin, en costume de travail, n’avance pas avec lui jusqu’à sa voiture. Elle l’abandonne quelques mètres avant, autorisant ainsi l’ensemble de son corps à s’imprimer sur l’écran. Mais ce qu’on voit d’abord, c’est un dos qui s’éloigne : l’image d’une fuite. Image familière parce qu’il y a un an, à la fin de Deux jours, une nuit (Jean-Pierre et Luc Dardenne – 2014), un autre dos se présentait à nous : celui de Marion Cotillard, quittant son entreprise avec à la main un sac de plastique renfermant le contenu de son casier personnel. Là aussi, il s’agissait d’une image de fuite. Lire la suite »